SCO Kartier Nord : site officiel du club de foot de Nouméa - footeo

PORTRAIT : "Tony BASSI, gardien au sang show"

14 mai 2018 - 02:50

Rapide, aérien, volubile et malin, le dernier rempart de Kartier Nord s'est mis en évidence le week-end dernier en championnat. À 28 ans, l’ancien footballeur se fait plaisir dans une seconde carrière. Ce matin, il devrait à nouveau animer la salle Anéwy.

Dans le spectacle offert chaque week-end par la Super Ligue, Anthony Bassi est un artiste. Arrêts réflexes, encouragements, gestion du tempo, pression sur l'arbitre : théâtral, le gardien occupe la scène. 
« En match, je n’ai pas le même visage qu’en dehors : ce n’est pas que je sois possédé, mais je me donne à fond ! À la "mèz", la vieille elle sait : dès le mercredi soir, je suis dedans  », sourit « Tony », « Tosh » pour ses proches.
« Comme nous tous, c’est un mec des quartiers : sur le terrain il entre dans son personnage », confirme son capitaine, Stevens Guillemain. « L’an passé, j’ai réussi deux passes décisives et aussi pris deux rouges... Je n’insulte pas, mais je me plains, je râle, je veux faire comme les grands à la télé… Par exemple, quand on va me mettre un carton, je vais applaudir », se marre le numéro 1, short long et maillot tout aussi grand.

« Alors, c’est comment ? »

La tension née de la compétition, Tony s’en nourrit. « Gardien, c’est difficile, tu entends tout ce qui se dit autour : "allume-le", "tue-le"… Je n’ai pas peur : "ouais, vas-y, essaye…" Et quand tu arrêtes le ballon, là tu te retournes vers tout le monde : "alors, c’est comment ? Plus fort ! Plus foooort ! » Tu leur fais fermer leur g… À la fin, ils sont tous là : "hey, joli gardien…" »
Contre l’UNC (4-4), samedi, le livreur, père d’un garçon de 5 ans, a joué les acrobates. « C’est ça que les gens veulent. Parfois, j’ai même pas besoin de sauter pour détourner le ballon mais je décolle quand même… » « Il m’impressionne, applaudit l’expérimenté Maurice Hamu. À l’entraînement je n’ai pas d’exercice pour lui et malgré cela il fait des matchs de malade ! »

Coaltar à Montravel

Il en parle peu, mais depuis trois mois Tony dévie les tirs avec un poignet douloureux. Gardien de futsal, un poste exposé. « Même si tu prends un K.-O. tant que t’as sorti la balle, qu’il n’y a pas le 1 là-haut au tableau d’affichage, c’est le principal », 
assure-t-il, dévoilant un large bleu au-dessus d’une hanche. « Ça, c’est l’âge », enchaîne l’ancien boxeur. « J’ai surtout fait du football. J’ai toujours habité Koutio alors j’ai commencé au club d’Auteuil » avant de filer à Gaïtcha, puis de ranger les gants, à 18 ans. « Les sorties, la copine, la bande… »
Le futsal, Tony,  gardien au pied gauche subtil, s’y est mis la saison passée. « Après neuf ans sans foot, je reviens, je réapprends un autre truc et je m’en sors pas trop mal, c’est énorme ! » 
Fierté personnelle et force collective. « Kartier Nord ça me représente. Par leur engagement, leur sérieux, ces gens-là méritent de gagner un titre. On n’a pas de moyens, un seul gardien, on s’entraîne sur du coaltar, pour aller jouer à Lifou  en Super Ligue on doit faire des brochettes, mais on y met notre cœur... Vous comprenez, maintenant, pourquoi je suis comme ça sur le terrain ? » Show bouillant !

Suivi par le sélectionneur

La Calédonie, Tony l’a déjà représentée en football : Coupe nationale U14 à Clairefontaine et qualifications à Tahiti pour la Coupe du monde U17. Au futsal, il n’est pas encore international, déclinant une convocation l’an passé. « Il a le sang chaud, il faudrait qu’il canalise un peu son énergie, qui d’ailleurs lui sert énormément dans la cage, résume le sélectionneur, William Bret. Il est pénalisé, aussi, par sa petite taille (1,69 m). Dans un but de 3 mètres par 2, on a tendance à prendre des mecs imposants. 
Aujourd’hui, les postes sont pris : Arnaud Llambrich (Ferrand), Pierre Aouta (Poindimié), Mathieu Wassin (ASPTT), René Tasman (Houaïlou)… Mais ça reste quelqu’un qu’on regarde, un très bon gardien ! »

4e

Place la saison passée, c’est, pour la première année d’Anthony Bassi, le bon classement de Kartier Nord en Super Ligue, l’élite calédodienne. Sur le podium, l’Olympique avait devancé Ferrand et l’ASPTT, trois équipes de Nouméa.

 Source : Anthony FILET (LNC) 

Commentaires

Position Equipes Points J V N D bp bc + / -
1 ASPTT 16 4 4 0 0 24 12 12
2 AS UNC 14 4 3 1 0 28 15 13
3 FC Ferrand 14 4 3 1 0 22 12 10
4 Olympique 12 4 3 0 1 25 11 14
5 SCO KARTIER NORD 8 4 1 2 1 14 11 3
6 AS Riw1x 6 4 1 1 2 22 24 -2
7 ES Houaïlou 6 4 1 1 2 11 16 -5
8 Zeolyl Futsal 4 4 1 0 3 11 22 -11
9 AS Wetr 0 4 0 0 4 16 29 -13
10 Entente Ne Drehu 0 4 0 0 4 9 30 -21

6 Derniers matchs

P G N N N N

Répartition des buts

37 buts marqués
24 buts encaissés

Graphique des victoires